Agriculture diversifiée plus résistante aux crises

La crise du coronavirus l’a récemment montré, et des études scientifiques telles que le Rapport mondial sur l’agriculture ou l’analyse de l’Académie Suisse des sciences naturelles SCNAT le confirme : la diversité en agriculture est indispensable à sa survie. La diversité structurelle et l’agrobiodiversité sont essentielles pour notre sécurité alimentaire car elles renforcent notre résistance aux crises. Avant le débat sur la PA 22+ au Parlement, l’Association des petits paysans demande que la Politique agricole suisse tienne enfin compte de ces constatations.

 

Le coronavirus a constitué un « change by desaster », maintenant nous avons besoin d’un « change by design », c’est-à-dire une transformation structurelle et des mesures proactives pour être prêts à faire face à la prochaine crise, en particulier le changement climatique. L’agriculture doit se détacher de l’idée d’une croissance sans limite et de l’exploitation industrielle. L’Association des petits paysans VKMB demande ainsi qu’enfin la diversité structurelle et l’agrobiodiversité soient davantage soutenues dans le cadre de la Politique agricole 22+ pour renforcer dans l’ensemble la résistance des exploitations aux crises. Il s’agit également et avant tout de n’offrir aucune incitation à la croissance des surfaces et à la spécialisation des exploitations par le biais des paiements directs (limitation/échelonnement des paiements directs ainsi que réallocation en faveur de structures agricoles diversifiées).

Sortir de l’impasse
L’agriculture industrielle mène à une impasse au niveau mondial. C’est ce qu’établissent différentes études scientifiques suisses (Académie Suisse des sciences naturelles SCNAT, Agroscope) et internationales (Rapport mondial sur l’agriculture, FAO etc.). Si la production devient toujours plus fortement intensive et spécialisée – c’est-à-dire détachée de ses circuits naturels régionaux – cela menace d’une part les bases naturelles de la vie. Et d’autre part, l’industrialisation de l’agriculture est une stratégie de risques absolue du point de vue de l’économie de marché. D’après un large consensus scientifique, l’agriculture devra s’adapter à la raréfaction des ressources (par ex. l’eau), à l’augmentation de l’intensité et de la fréquence d’événements extrêmes (vagues de chaleur, sécheresses, fortes précipitations), à une érosion accrue du sol, et à des déplacements des zones de végétation. L’agrobiodiversité et la diversité entre les exploitations et au sein de celles-ci sont vitales.

Les derniers mois pendant le confinement dû au coronavirus ont surtout montré l’importance d’une main-d’œuvre suffisante et des conditions de travail équitables pour l’agriculture. Des fermes diversifiées et proches des consommateurs sortent plus fortes de la crise alors que des exploitations industrielles ont eu à cet égard plus de mal à s’adapter.

Promouvoir enfin la diversité structurelle de manière cohérente
Lors de la session d’été, le conseiller national Kilian Baumann a déposé deux interpellations sur le thème de la diversité en agriculture. L’Association des petits paysans espère ainsi que le Conseil fédéral apportera enfin des réponses aux questions du renforcement futur de la diversité en agriculture, et donc de la résistance de l’agriculture face aux crises à travers les mesures politiques, et des domaines dans lesquels la recherche doit s’intensifier sur ce thème.

Contrairement à la Suisse, l’UE a déjà entamé un tournant écologique avec le programme de mesures « European Green Deal ». Cela inclut une stratégie globale pour le secteur alimentaire avec « From Farm to Fork ».

Actualités et articles sur ce thème

Agriculture diversifiée plus résistante aux crises

La crise du coronavirus l’a récemment montré, et des études scientifiques telles que le Rapport mondial sur l’agriculture ou l’analyse de l’Académie Suisse des sciences naturelles SCNAT le confirme : la…

Oui à une Suisse moderne sans pesticides

Début juillet, la Commission du Conseil des États (CER-E) va délibérer sur les deux initiatives concernant les pesticides et sa propre initiative parlementaire visant à réduire l’utilisation des pesticides. Le…

Entrée en matière pour une agriculture respectueuse du climat

Avec la devise #choisirlavoie, l’Association des petits paysans réclame avec l’Alliance climatique une loi sur le CO2 efficace. Ce qu’il faut maintenant, ce sont les conditions cadre nécessaires pour permettre…