Nouvelles méthodes de génie génétique : Tout sauf sans erreurs!

Les ciseaux généraux Crispr/Cas9 sont tout sauf parfaits. Une étude montre que dans les cellules de souris et d’humains, l’outil de biologie moléculaire déclenche régulièrement des mutations indésirables – et à plus grande ampleur que supposée jusqu’à présent. Cela entraîne de nombreuses erreurs dans le code génétique, souvent à bonne distance du site modifié à l’aide de CRISPR.

Jusqu’à présent, ces effets secondaires ont été considérablement sous-estimés et doivent faire l’objet d’études plus approfondies, ont conclu les scientifiques.

Actualités et articles sur ce thème

Pétition pour prolonger le moratoire sur les OGM

Une production alimentaire durable renonce aux plantes génétiquement modifiées et mise sur une production agroécologique. En Suisse, le moratoire sur le génie génétique protège l’homme, l’animal et l’environnement des risques…

Pas de génie génétique par la petite porte… ni par la grande!

L’Association des petits paysans défend le libre accès à la plus grande diversité possible de semences et de graines pour les paysannes et paysans, ainsi que la liberté de choix…

Parier sur l’avenir

La stratégie climatique de la Suisse fixe un objectif de réduction de 40 % pour l’agriculture. Trop peu, selon la Commission fédérale d’éthique pour la biotechnologie dans le domaine non…