Motion Knecht: Plus de fonds pour l’agriculture industrielle?

Les politiciens et les médias agricoles ne cessent de faire l’éloge de l’agriculture dite productive. Mais qu’est-ce? Une production adaptée au site fait partie de l’agriculture, c’est pourtant une évidence! L’appel en faveur d’un renforcement de la production agricole est avant tout un appel en faveur d’une agriculture plus industrielle plutôt qu’à la qualité du paysage. L’Association des petits paysans appelle, quant à elle, au renforcement d’une agriculture diversifiée, signe d’une meilleure qualité de vie.

On parle beaucoup de l’agriculture productrice et de son délaissement politique. Mais que signifie une agriculture productrice ? Il s’agit d’un appel en faveur d’une production plus industrielle basée sur un apport élevé d’intrants et détachée des préceptes écologiques et de l’objectif d’une qualité de vie et du paysage élevée. Une telle production n’est ni économique ni pérenne. Et elle est mal accueillie par la majorité de la population. A l’inverse, l’agriculture qui produit de manière adaptée au site, diversifiée et proche de la nature, produit un paysage de qualité comme sous-produit. L’Association des petits paysans se félicite que la Commission du Conseil des Etats ait clairement rejeté la motion Knecht et espère que le Conseil des Etats suivra son exemple.

En chantier : Contributions à la qualité du paysage
Les contributions à la qualité du paysage sont clairement discutables et ne provoquent pas des débordements d’enthousiasme. Toutefois, le signal donné, malgré le montant relativement faible des paiements directs alloués au paysage, est positif: Une plus grande qualité du paysage et une plus grande diversité structurelle sont à nouveau de mise. Les contributions à la qualité du paysage ont donc un grand potentiel. Il convient toutefois de mieux les appliquer et de mieux les exploiter.

La qualité paysagère est trop peu soutenue aujourd’hui
Les nombreuses exploitations qui s’engagent pour une agriculture diversifiée et résiliente sont aujourd’hui pénalisées. Celle qui crée de la qualité paysagère ne reçoit presque rien en retour, tandis que celle qui dépend de la croissance et de la spécialisation est récompensée. L’Association des petits paysans s’oppose à ce type d’agriculture qui mise sur la facilité avec de plus en plus de poulaillers d’engraissement et de monocultures de maïs, etc. La motion Knecht doit donc être rejetée : il faut plus de diversité car elle apporte une sécurité économique à long terme et une qualité de vie supérieure.

Mise à jour: Le Conseil des Etats a rejetté la motion le 17 juin 2019.

News und Berichte zum Thema

Nouveaux élans pour la politique agricole

Les élections de 2019 sont terminées. Avec des changements comme la Suisse n’en a jamais vu auparavant à deux égards : Les Verts remportent 17 sièges. Ainsi, ils ont désormais…

Appel en faveur des paysannes

Bien que les paysannes participent à la sécurité alimentaire, elles manquent souvent de sécurité sociale, de reconnaissance et d’influence politique. Un appel à la politique, à l’économie et à la…

Initiatives sur les pesticides au Conseil national: Contre-projet important pour l’agriculture

Le Conseil national débat actuellement des deux initiatives relatives aux pesticides. Un vote des parlementaires en faveur d’un contre-projet est important. Si le Conseil national le rejette, les agricultrices et…