10 raisons pour l’initiative libres de pesticides

L’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » n’est pas dirigée contre l’agriculture, au contraire : les paysans et paysannes profitent largement d’un OUI, qu’ils produisent déjà sans pesticides ou non. L’initiative met devant leurs responsabilités tous les acteurs et offre une opportunité unique pour un changement de direction vers un système plus équitable pour tous.


Pour un OUI à l’initiative – 10 raisons pour tous les paysans et paysannes.

 

  1. Préserver l’exploitation pour les générations futures : grâce à la production sans pesticides, nous pouvons transmettre à la génération suivante une ferme avec un sol sain et un environnement préservé.

 

  1. Briser le pouvoir du commerce de gros sur le marché : un changement de paradigme vers une Suisse sans pesticides touche l’ensemble de la chaîne de valeur. Les transformateurs, les distributeurs, les grands distributeurs et les consommatrices et consommateurs finaux sont enfin tenus d’assumer leurs responsabilités eux aussi. Tous les paysans et paysannes en profitent. Des critères de qualité aberrants ou une politique non transparente en matière de marges sont ainsi nécessairement remis en question. Cela offre une opportunité de créer un système plus équitable pour tous.

 

  1. Renforcer une agriculture locale : le changement de paradigme vers une Suisse sans pesticides crée des conditions équitables et des opportunités pour nous paysannes et paysans en Suisse et dans le monde. La pression pour devenir continuellement plus efficace et compétitif et maintenir une production de masse globale et préjudiciable à l’environnement disparaît car les mêmes exigences (sans pesticides) s’appliquent à tous les produits vendus en Suisse.

 

  1. Réduire la dépendance aux groupes agroalimentaires et chimiques : une production sans pesticides nous donne plus d’indépendance et nous fait économiser des coûts d’achats de biens aux entreprises agrochimiques. Nous récupérons de nouveau la création de valeur à la ferme.

 

  1. Assurer la sécurité de l’approvisionnement : une production sans pesticides protège nos conditions d’existence comme le sol et la biodiversité, et nous permet également de produire suffisamment de nourriture à l’avenir.

 

  1. S’appuyer sur ce qui a fait ses preuves et promouvoir l’innovation : en mettant en œuvre la production sans pesticides, nous pouvons à nouveau intensément travailler avec nos propres connaissances et la force d’innovation paysanne, tout en utilisant l’expérience des paysans et des paysannes qui produisent déjà sans pesticides. Nous faisons partie d’une agriculture autonome et durable qui produit des denrées alimentaires précieuses à partir des ressources naturelles et d’un échange professionnel intense.

 

  1. Protéger notre propre santé, celle des nos proches et de nos collaborateurs : une production sans pesticides nous permet de réaliser le travail sur notre propre exploitation sans risque pour la santé.

 

  1. Utiliser la science et la recherche pour une agriculture durable : accepter l’initiative crée les conditions pour renforcer la science et la recherche pour un secteur agroalimentaire durable et quand même productif. Si la pratique et la recherche tirent à la même corde, nous réussirons à abandonner les pesticides dans 10 ans.

 

  1. Protéger les conditions d’existence de tous : avec une production sans pesticides et donc un environnement sain, nous protégeons les conditions d’existence de tous les hommes d’ici et d’ailleurs.

 

  1. Créer une agriculture durable : une production sans pesticides nous aide à transformer le système alimentaire vers une agriculture qui respecte la nature et les hommes et vers la production d’aliments sains de la ferme à l’assiette.

Actualités et articles sur ce thème

Manifestations paysannes en Europe: causes, boucs émissaires et profiteurs

Les paysannes et paysans de Suisse et d’Europe sont à juste titre en colère. Ils subissent une forte pression économique et sont en même temps confrontés à des exigences croissantes….

Pour des prix équitables plutôt que des actions alibi

Après les protestations dans plusieurs pays européens, un mouvement de contestation se forme aussi en Suisse, qui adresse toutefois ses revendications avant tout au commerce. L’Association des petits paysans soutient…

L’Association des petits paysans soutient le référendum contre l’extension des autoroutes

Le comité de l’Association des petits paysans a décidé, lors de sa dernière séance, de soutenir le référendum contre l’extension des autoroutes. Pour l’organisation des paysan·nes et consommateur·trices, une politique…