Un premier pas pour le lait de vaches allaitantes

Peu après la naissance, les vaches laitières et leur veau sont généralement séparés. Sur certaines exploitations, les veaux restent plus longtemps avec leur mère, mais les vaches sont quand même traites. En raison de l’insécurité juridique actuelle en Suisse, ce lait issu de vaches allaitantes ne peut pas être déclaré spécifiquement. Le Conseil national vient d’adopter une motion qui veut changer cet état de fait.

Pour les vaches laitières et leurs veaux, l’élevage maternel est une situation gagnant-gagnant. Le lait ainsi produit répond également aux besoins des consommateurs. Ce produit de niche convoité est déjà commercialisé avec succès en Allemagne sous le nom de « Milch aus Elternzeit », générant une importante valeur ajoutée.  Les agriculteurs qui produisent du lait de vaches allaitantes en Suisse ne peuvent pas vanter les mérites de leur lait en raison des incertitudes juridiques actuelles. Martina Munz, conseillère nationale de Schaffhouse, demande l’adoption d’une motion visant à lever cette incertitude afin que le lait de vaches allaitantes puisse être commercialisé légalement. La première étape a été couronnée de succès puisque le Conseil national a accepté la motion. Le Conseil des Etats a maintenant la possibilité de poursuivre dans cette voie vers plus de bien-être animal et de proximité avec les consommateurs en adoptant lui aussi la motion.

Actualités et articles sur ce thème

Renforcer la capacité de résilience pour relever les défis futurs

Le Conseil fédéral veut remettre la politique agricole PA 22+ sur les rails avec une multitude de petites corrections. Pourtant les défis concernant l’environnement et le climat ne sont abordés…

Jusqu’au dernier jour

Après des années de persévérance et de sérieux travail de pionnier sur quelques exploitations, l’abattage à la ferme et au pâturage sera autorisé dès le 1er juillet 2020 dans toute…

Encore 814 exploitations de moins

L’Office fédéral de la statistique a publié lundi les chiffres du relevé des structures agricoles 2019. Ils attestent que la mort des exploitations se poursuit inéluctablement. L’Association des petits paysans…