La diversité fait du bien

Pour que l’assiette soit colorée, il faut de la diversité dans les fermes. Une agri-culture diversifiée constitue l’ingrédient de base d’un système alimentaire résilient.

Une mosaïque de couleurs pour un système alimentaire résilient. (Photo : SlowGrow, gagnant du Prix Climat 2022)

Les champs, les jardins et les stands du marché se parent de toutes les couleurs dès le printemps et jusqu’à la fin de l’été. Fleurs, herbes aromatiques, légumes, baies et fruits: les paniers sont pleins et c’est un plaisir de pouvoir choisir parmi tant de produits. Colorée et diversifiée, c’est ainsi que nous nous représentons l’agriculture. C’était le cas lors de la création de l’Association des petits paysans il y a 43 ans et notre vision n’a pas changé depuis. Nous mettons l’accent sur l’accès à la terre pour tous, sur une agriculture paysanne et sociale, sur des races et des variétés indigènes robustes ainsi que sur des méthodes de culture écologiques adaptées aux conditions locales. Nous en sommes convaincus: la diversité de l’assiette passe aussi par celle de l’agriculture.

La résilience par la diversité

Les paysages agricoles diversifiés n’ont rien à voir avec des monocultures. Arbres, haies, ourlets, mares ne sont pas des exceptions mais font partie intégrante du paysage. Les animaux et les plantes se complètent et ne sont pas en concurrence. Les surfaces écologiques font partie du concept d’un système de culture résilient et multifonctionnel. Les fermes qui se basent sur plusieurs branches d’exploitation sont moins exposées aux risques. La diversité n’est pas seulement nécessaire sur les exploitations, mais également entre les exploitations et entre les personnes qui vivent et pratiquent l’agri-culture. Outre l’exploitation familiale traditionnelle, des formes d’exploitation alternatives telles que l’agriculture solidaire doivent avoir leur place. De plus, les personnes qui n’ont pas grandi dans une ferme doivent également avoir accès à la terre. L’agriculture n’a pas besoin de moins, mais de plus en plus de bras et de têtes!
La diversité peut remettre en question les modes de pensée qui nous sont chers. C’est peut-être un défi, mais c’est un beau défi. Car la diversité crée aussi des espaces de liberté. Si les carottes des étals sont colorées et tordues, alors on remarque moins la carotte toute ronde.

Auteure: Annemarie Raemy

Actualités et articles sur ce thème

Extension du Point de contact pour remise de ferme extra-familiale

Le Point de contact pour remise de ferme extra-familiale de l’Association des petits paysans peut se prévaloir de dix ans de succès dans le travail de transmission et de sensibilisation….

Bonde- og Småbrukarlag – La voix des petits paysans en Norvège

NORGE BLOGG #7 // Anton Langeland est secrétaire général de la Norsk Bonde-og Småbrukarlag (NBS), l’association norvégienne des agriculteurs et petits paysans. Avec ses 6500 membres, la NBS s’engage pour…

Agriculture en Californie (USA)

Une collaboratrice du secrétariat de l’Association des petits paysans a eu l’occasion de passer cinq semaines dans la Baie de San Francisco et profité de rencontrer des producteurs agricoles californiens…