Oui à l’Initiative sur l’élevage intensif

Le comité de l’Association des petits paysans soutient l’Initiative sur l’élevage intensif. La Suisse doit continuer à miser sur un élevage fermier avec un nombre d’animaux clairement limité et un meilleur bien-être des animaux. Car ce n’est qu’ainsi que la qualité de nos aliments et la protection des ressources naturelles seront garanties à l’avenir.

 

L’Association des petits paysans dit oui à l’Initiative sur l’élevage intensif. Elle se réjouit que le Conseil fédéral ait élaboré un contre-projet. Malheureusement, le contre-projet ne contient pas certains éléments importants de l’initiative, comme par exemple la taille des troupeaux ou la réglementation des produits d’origine animale importés. L’Initiative sur l’élevage intensif et le contre-projet vont toutefois dans la bonne direction car des exigences élevées relatives au bien-être animal sont une garantie pour la qualité de nos aliments et contribuent à ménager les ressources naturelles.

Actualités et articles sur ce thème

Manifestations paysannes en Europe: causes, boucs émissaires et profiteurs

Les paysannes et paysans de Suisse et d’Europe sont à juste titre en colère. Ils subissent une forte pression économique et sont en même temps confrontés à des exigences croissantes….

Pour des prix équitables plutôt que des actions alibi

Après les protestations dans plusieurs pays européens, un mouvement de contestation se forme aussi en Suisse, qui adresse toutefois ses revendications avant tout au commerce. L’Association des petits paysans soutient…

Boeuf de pâturage: plus-value économique, environnementale et nutritionnelle

On dit la viande nocive pour la planète. Si une production de masse et intensive n’est pas sans conséquence pour l’environnement, optimiser l’engraissement de bovins bio nourris à l’herbe jusqu’à…