Initiative biodiversité sans contre-projet: Une mauvaise décision pour l’agriculture

Aujourd’hui, le Conseil des États a définitivement rejeté le contre-projet indirect à l’initiative biodiversité. Ce faisant, la Chambre haute rend un mauvais service à l’agriculture. Car ce sont justement les agricultrices et les agriculteurs qui dépendent d’une biodiversité élevée. Ce rejet est d’autant plus incompréhensible que les mesures prévues se seraient concentrées sur les zones habitées et que l’agriculture n’aurait pas eu à prendre de nouvelles mesures.

_

Le Conseil des États n’est pas non plus entré en matière lors de la deuxième tentative sur un contre-projet à l’initiative biodiversité. Bien que l’agriculture ait été exclue des nouvelles mesures et que surtout les zones urbaines auraient dû se responsabiliser, celles et ceux qui représentent les agricultrices et agriculteurs n’ont pas été convaincus par le contre-projet. « L’agriculture est tributaire d’une biodiversité intacte. Elle est la base d’une production alimentaire durable et donc d’un approvisionnement sûr de la Suisse en denrées alimentaires », selon Kilian Baumann, président de l’Association des petits paysans et conseiller national. Pour la biodiversité et la nature, le non du Conseil des États au contre-projet indirect est un signal fatal. En Suisse, un tiers des espèces animales et végétales sont éteintes ou menacées. Il est indispensable d’agir rapidement pour enrayer la crise de la biodiversité.

Une occasion manquée pour l’agriculture
L’Association des petits paysans regrette cette attitude obstinée et intransigeante. « Le rejet du contre-projet indirect est une occasion manquée pour l’agriculture. L’ensemble de la population aurait enfin été mis à contribution », déclare Kilian Baumann.

Actualités et articles sur ce thème

Boeuf de pâturage: plus-value économique, environnementale et nutritionnelle

On dit la viande nocive pour la planète. Si une production de masse et intensive n’est pas sans conséquence pour l’environnement, optimiser l’engraissement de bovins bio nourris à l’herbe jusqu’à…

L’Association des petits paysans soutient le référendum contre l’extension des autoroutes

Le comité de l’Association des petits paysans a décidé, lors de sa dernière séance, de soutenir le référendum contre l’extension des autoroutes. Pour l’organisation des paysan·nes et consommateur·trices, une politique…

Initiative biodiversité sans contre-projet: Une mauvaise décision pour l’agriculture

Aujourd’hui, le Conseil des États a définitivement rejeté le contre-projet indirect à l’initiative biodiversité. Ce faisant, la Chambre haute rend un mauvais service à l’agriculture. Car ce sont justement les…