fbpx

Lire, apprendre, réseauter

Tout a commencé avec un blog. À présent, c’est devenu le premier portail d’enseignement pour l’agriculture régénératrice en Suisse alémanique. Elle offre aux praticiens intéressés la possibilité d’approfondir leurs connaissances et d’échanger avec des personnes animées du même esprit.

«Le but est qu’un jour la plateforme et l’agriculture régénératrice ne soient plus nécessaires», indique Alex von Hettlingen, qui résume ainsi la vision de «Suisse régénératrice», à savoir: une agriculture robuste et rentable qui produit des aliments sains sur des sols régénérés et donc vivants, et qui contribue à la régulation du climat. Pour y parvenir, le chemin est encore long. C’est pourquoi la plateforme en ligne sera nécessaire encore un bout de temps. Et d’ailleurs la plateforme vient tout juste de démarrer.

Transmettre le savoir, mettre les acteurs en réseau

Il y a deux ans, Simon Jöhr, Arianna Bisaz et Alex von Hettlingen ont commencé à construire la plateforme et à proposer du contenu. Et cela à partir des suggestions qu’Alex avait reçues sur son blog. Le besoin d’avoir des informations était là et également la motivation de les diffuser. Et la pandémie a été un «catalyseur» pour faire tomber les réserves d’un large public envers les cours en ligne et les formats d’échange numérique. Entre-temps, les personnes intéressées trouvent sur la plateforme des connaissances sous différentes formes: des articles sur le blog, des cours en ligne ou des séances numériques de conseil. Ces dernières ont lieu deux fois par mois et sont ouvertes à toutes celles et tous ceux qui ont payé leur cotisation de membre, ce qui représentent 130 personnes actuellement.

«La communauté est la clé de voûte», explique Alex. «Elle est importante pour l’échange, mais aussi pour soutenir les personnes pendant le temps dont ils ont besoin pour la transition vers des pratiques régénératives jusqu’à ce que le sol recouvre ses performances.» Le principal groupe cible de la plateforme sont des agriculteurs et agricultrices de toutes les branches de production et filières agricoles. «Les idéologies s’estompent lorsqu’on regarde le sol. Avec nous, tous sont représentés et discutent ensemble», rapporte Alex. L’agriculture régénératrice ainsi considérée en tant qu’approche intégrative. Ce qui est important, c’est l’intérêt porté au sol et la volonté d’approfondir ce qui le concerne. Parce qu’il n’y a pas de solutions toutes faites et que chacun doit trouver pour lui-même ce qui fonctionne.

Nouveaux cours en préparation

En ce moment, toutes les contributions financières sont utilisées pour le développement de la plateforme. Les membres investissent donc dans leur propre formation continue. De nouveaux cours sont en préparation, dévoile Alex. Outre les cours en ligne, il y a des journées de pratique et des cours sur site avec des expertes et experts reconnus dans le domaine. Le fait que le portail de connaissances ne soit présent aujourd’hui qu’en allemand est dû à ces ressources limitées. Mais dès que ce sera possible, la plateforme devrait devenir bilingue et servir également la Suisse romande. À l’avenir, Alex souhaiterait une offre de cours et d’informations qui tienne compte des différents niveaux de progression et d’expérience. Toujours avec l’objectif principal en tête: rendre les personnes capables de revitaliser leurs sols.

  • Cet article est paru dans le numéro 4/2021 d’Agricultura. Auteure : Annemarie Raemy

Actualités et articles sur ce thème

Patente de spécialisation en viticulture biologique

Le nombre de viticulteurs bio évolue positivement. La qualité des vins bios aussi, qui avaient encore mauvaise réputation il y a peu ! Les mentalités des producteurs et des consommateurs…

Lire, apprendre, réseauter

Tout a commencé avec un blog. À présent, c’est devenu le premier portail d’enseignement pour l’agriculture régénératrice en Suisse alémanique. Elle offre aux praticiens intéressés la possibilité d’approfondir leurs connaissances…

Centre de compétences en permaculture de la HAFL

Permaculture? Ce terme fait beaucoup parler de lui ces dernières années. De nombreux jardiniers et jardinières s’intéressent à ce principe de conception et le mettent en pratique dans leur potager….