fbpx

Acheté pour la poubelle?!

En Suisse, 2,6 millions de tonnes de denrées alimentaires sont perdues chaque année. Tous les acteurs, depuis la production, la transformation et le commerce de détails jusqu’au consommateur, y jouent leur rôle. Rien que dans les ménages, environ 1 million de tonnes de nourriture sont jetées. Il faut mettre un terme à ce gaspillage.

Lebensmittel, die im Müll statt im Teller landen, belasten die Umwelt und das Klima. Das Bundesamt für Umwelt BAFU analysierte in mehreren Studien die

Les aliments qui finissent à la poubelle plutôt que dans l’assiette polluent l’environnement et nuisent au climat. Dans plusieurs études, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a analysé dans plusieurs études les pertes d’aliments dans l’industrie de transformation, dans la gastronomie et le commerce de détail. Des chiffres alarmants sur les déchets alimentaires dans l’agriculture et les ménages ont également été publiés. Près de 225’000 tonnes de denrées alimentaires produites par l’agriculture suisse finissent en tant que déchets alimentaires, chaque année. Les exigences strictes de l’industrie – ainsi seules des carottes de forme parfaite et des pommes sans défaut sont vendues – et le stockage inapproprié sont les principales raisons de ces pertes. Selon l’étude, il serait possible d’éviter environ 90% de ces déchets produits dans l’agriculture, soit environ 200’000 tonnes.

Les ménages produisent chaque année environ 1 million de tonnes de déchets alimentaires, dont près de la moitié est incinérée dans les ordures. Le reste est transformé en biogaz ou en compost. Selon l’OFEV, la grande quantité de déchets alimentaires produits par les ménages résulte de la faible estime que l’on accorde à la nourriture. De plus, il y a un manque de connaissances sur la durée de conservation et l’entreposage des aliments, ainsi que des idées pour recycler les restes.

La Suisse s’est engagée à réduire de moitié les déchets alimentaires par habitant au niveau du commerce de détail et de la consommation d’ici 2030. C’est pourquoi le Conseil fédéral élabore actuellement un plan d’action contre le gaspillage alimentaire.

Des mesures immédiates peuvent être prises dans son propre foyer, car la nourriture est précieuse et ne doit pas être jetée. Vous trouverez ici de plus amples informations et des conseils concrets sur l’achat, le stockage et des recettes :

Actualités et articles sur ce thème

La semaine pour les alternatives aux pesticides arrive en Suisse

L’Association des petits paysans participe pour la première fois à la semaine internationale pour les alternatives aux pesticides qui se déroule du 20 au 30 mars. Deux webinaires et l’accès…

10 raisons pour l’initiative libres de pesticides

L’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » n’est pas dirigée contre l’agriculture, au contraire : les paysans et paysannes profitent largement d’un OUI, qu’ils produisent déjà…

Lancement de la campagne de votation

Oui à un changement de paradigme en Suisse, loin des pesticides de synthèse: c’est ce que demande l’Association des petits paysans VKMB. Avec pour slogan «Assurer l’avenir, produire sans pesticides»,…