fbpx

Un professeur de l’EPFZ exige de la diversité plutôt que monotonie

Dans un blog, Christian Schöb, professeur à l’ETHZ, appelle à plus de diversité dans l’agriculture. Il relève que les cultures mixtes sont rares dans les cultures arables suisses. Cela est dû à l’intensification de l’agriculture, qui a considérablement réduit la biodiversité dans surfaces de grande culture. Non seulement en nombre d’espèces, mais aussi en ce qui concerne les différentes variétés cultivées.

Image: FiBL/ culture associée de lupin et de triticale

Les monocultures sont en principe plus compliquées et sensibles. Ce qui est souvent sous-estimé : l’unicité de la monoculture est associée à beaucoup de travail, de ressources – comme les pesticides ou les engrais – et surtout à des risques. Selon l’agro-écologue, les cultures mixtes seraient l’alternative. Dans son blog, il appelle à repenser le secteur agricole en prenant en compte la diversité, les cultures alternatives et associées.

Actualités et articles sur ce thème

Le Conseil national fait peu de cas des animaux

La voix de la population et de nombreux paysans et paysannes n’a pas été entendue. Le lobby de l’Union suisse des paysans s’est imposé une fois de plus au Conseil…

Remise de la pétition «Promouvoir l’agroécologie»

Aujourd’hui, des représentant·e·s de l’agriculture, de la science et de la société civile ont remis ensemble la pétition « Promouvoir l’agroécologie – en Suisse et dans le monde entier »…

La décision du Conseil des Etats crée une immense insécurité juridique

Le Conseil des Etats suit sa Commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC-CE) et vote en faveur d’un affaiblissement du moratoire sur la dissémination commerciale d’organismes…