Un professeur de l’EPFZ exige de la diversité plutôt que monotonie

Dans un blog, Christian Schöb, professeur à l’ETHZ, appelle à plus de diversité dans l’agriculture. Il relève que les cultures mixtes sont rares dans les cultures arables suisses. Cela est dû à l’intensification de l’agriculture, qui a considérablement réduit la biodiversité dans surfaces de grande culture. Non seulement en nombre d’espèces, mais aussi en ce qui concerne les différentes variétés cultivées.

Image: FiBL/ culture associée de lupin et de triticale

Les monocultures sont en principe plus compliquées et sensibles. Ce qui est souvent sous-estimé : l’unicité de la monoculture est associée à beaucoup de travail, de ressources – comme les pesticides ou les engrais – et surtout à des risques. Selon l’agro-écologue, les cultures mixtes seraient l’alternative. Dans son blog, il appelle à repenser le secteur agricole en prenant en compte la diversité, les cultures alternatives et associées.

Actualités et articles sur ce thème

Renforcer la capacité de résilience pour relever les défis futurs

Le Conseil fédéral veut remettre la politique agricole PA 22+ sur les rails avec une multitude de petites corrections. Pourtant les défis concernant l’environnement et le climat ne sont abordés…

Encore 814 exploitations de moins

L’Office fédéral de la statistique a publié lundi les chiffres du relevé des structures agricoles 2019. Ils attestent que la mort des exploitations se poursuit inéluctablement. L’Association des petits paysans…

L’agrobiodiversité doit être renforcée

L’Académie des sciences naturelles (SCNAT) tire une conclusion claire : en tant que pilier de la sécurité de l’approvisionnement, l’agrobiodiversité doit être reconstituée d’urgence.