fbpx

Un professeur de l’EPFZ exige de la diversité plutôt que monotonie

Dans un blog, Christian Schöb, professeur à l’ETHZ, appelle à plus de diversité dans l’agriculture. Il relève que les cultures mixtes sont rares dans les cultures arables suisses. Cela est dû à l’intensification de l’agriculture, qui a considérablement réduit la biodiversité dans surfaces de grande culture. Non seulement en nombre d’espèces, mais aussi en ce qui concerne les différentes variétés cultivées.

Image: FiBL/ culture associée de lupin et de triticale

Les monocultures sont en principe plus compliquées et sensibles. Ce qui est souvent sous-estimé : l’unicité de la monoculture est associée à beaucoup de travail, de ressources – comme les pesticides ou les engrais – et surtout à des risques. Selon l’agro-écologue, les cultures mixtes seraient l’alternative. Dans son blog, il appelle à repenser le secteur agricole en prenant en compte la diversité, les cultures alternatives et associées.

Actualités et articles sur ce thème

Diversité vitale en danger

Les nouvelles techniques de modification génétique (NTGG) permettent d’intervenir et de modifier plus facilement des séquences du génome d’un organisme. Ces techniques ont le potentiel de modifier d’une manière radicale…

10 raisons pour l’initiative libres de pesticides

L’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » n’est pas dirigée contre l’agriculture, au contraire : les paysans et paysannes profitent largement d’un OUI, qu’ils produisent déjà…

Lancement de la campagne de votation

Oui à un changement de paradigme en Suisse, loin des pesticides de synthèse: c’est ce que demande l’Association des petits paysans VKMB. Avec pour slogan «Assurer l’avenir, produire sans pesticides»,…