Nouveaux élans pour la politique agricole

Les élections de 2019 sont terminées. Avec des changements comme la Suisse n’en a jamais vu auparavant à deux égards : Les Verts remportent 17 sièges. Ainsi, ils ont désormais 28 sièges. Aucun parti en Suisse n’a réussi à augmenter son nombre de sièges d’une manière aussi importante en cent ans. Avec les Verts libéraux, qui ont eux remporté 9 sièges, près d’un quart des sièges du Conseil national sont occupés par des politiciens qui s’engagent fortement pour des enjeux environnementaux.

Deuxièmement, le Conseil national et le Conseil des Etats deviennent plus féminins : après l’élection de 84 femmes, la proportion de femmes au Conseil national a grimpé à 42 %. Au Conseil des Etats, où jusqu’à présent seuls six sièges sur 46 sont occupés par des femmes, trois à quatre hommes supplémentaires pourraient être remplacés par des femmes après le deuxième tour de scrutin, nécessaire dans plusieurs cantons.

L’Association des petits paysans est satisfaite du résultat, même si la  » vague verte  » historique et la proportion plus élevée de femmes ne bouleversent pas fondamentalement le parlement. Mais il faut s’attendre à ce que le changement d’équilibre des pouvoirs donne une nouvelle impulsion à une agriculture durable, écologique et sociale.

Malheureusement, Regina Fuhrer-Wyss, présidente de l’Association des petits paysans, n’a pas été élue au Conseil national. La réélection de Martina Munz, présidente de l’Alliance suisse sans génie génétique (SAG), ainsi que les chances d’élection de Maya Graf, paysanne bio et ancienne présidente de la SAG, sont toutefois réjouissantes. Le deuxième tour de scrutin aura lieu le 24 novembre.

Vers les résultats

CER-N: Opportunité pour des mesures plus efficaces

Le 13 octobre, la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) va délibérer sur l’initiative parlementaire « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides ». L’Association des…

Oui à l’Initiative multinationales

Lors de sa dernière séance, le comité directeur de l’Association des petits paysans a décidé de soutenir l’Initiative pour des multinationales responsables. Cela par solidarité pour les confrères à travers…

Les trajectoires ne protègent pas le climat à elles seules

Le Conseil des Etats discute aujourd’hui des trajectoires de réductiondes pesticides et des nutriments. L’Alliance Climatique, dont l’Association des petits paysans fait part, soutient cette initiative parlementaire.