Conseil fédéral: non à l’initiative sur les pesticides de synthèse

Le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire « Pour une Suisse sans pesticides de synthèse » sans proposer de contre-projet. Ses arguments sont similaires à ceux qu’il a avancés l’automne dernier contre l’initiative sur l’eau potable : Le plan d’action des produits phytosanitaires a déjà de nombreux effets positifs en agriculture, et le train de mesures proposé dans le cadre de la PA22+ propose des améliorations supplémentaires. Selon le Conseil fédéral, ces mesures sont suffisantes.

L’utilisation de pesticides est trop élevée en Suisse. Un changement d’orientation s’impose d’urgence. L’initiative de Future3 a pour but d’obtenir une production indigène sans pesticides de synthèse et pour les denrées alimentaires importées. Contrairement à l’Initiative sur l’eau potable, qui ne vise que l’agriculture, l’Initiative pour de Future3 vise également les pesticides synthétiques dans les autres domaines. Le fait que des initiatives critiques face à l’utilisation de pesticides et à l’impact de l’agriculture sur l’environnement aient vu le jour montre clairement l’importance de ces questions pour l’électorat. Selon les pronostics, il est probable que l’initiative sur les pesticides de Future3 sera présentée à l’électorat suisse en même temps que l’initiative sur l’eau potable au printemps 2020. Avant même que la PA22+ ne soit discutée au parlement.

L’Association des petits paysans n’a pas encore décidé de mot d’ordre pour cette initiative. Contrairement à l’Union suisse des paysans (USP), qui rejette clairement l’initiative et est satisfaite des mesures actuelles et prévues, nous sommes d’avis que le Conseil fédéral doit s’attaquer plus activement au problème des pesticides. L’Association des petits paysans est convaincue que l’utilisation des pesticides pourrait être réduite bien plus que ne le prévoit le plan d’action de la Confédération. Cela implique une large alliance entre l’agriculture les organisations responsables de l’approvisionnement en eau potable, la protection des eaux, l’environnement, la santé et les associations de consommateurs. Les mesures envisagées par le Conseil fédéral dans la PA22+ ne sont qu’une goutte d’eau dans l’océan. Dans sa prise de position sur la PA22+, l’Association des petits paysans demande donc, entre autres, une taxe incitative sur les produits phytosanitaires, la suppression du taux réduit de TVA sur les pesticides et un soutien accru aux mesures agro-écologiques.

Actualités et articles sur ce thème

Conseil fédéral: non à l’initiative sur les pesticides de synthèse

Le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire « Pour une Suisse sans pesticides de synthèse » sans proposer de contre-projet. Ses arguments sont similaires à ceux qu’il a avancés l’automne dernier contre l’initiative…

Renforcer la diversité maintenant, avec contribution d’exploitation et plafonnement

Avec la politique agricole 22+, la diversité des exploitations doit enfin être valorisée avec l’introduction d’une contribution liée à l’exploitation. En outre, le Conseil fédéral a reconnu le problème de…

Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti

Le 10 février , le peuple suisse votera aux urnes sur l’initiative contre le mitage. Pour Regina Fuhrer, présidente de l’Association des petits paysans, il est temps de s’engager pour…