Campagne pour des prix equitables

Uniterre a lancé le 17 août 2023 la campagne «Des prix équitables, maintenant!» en collaboration avec des organisations partenaires dont l’Association des petits paysans.

Près de 80% du commerce de détail sont contrôlés par Coop et Migros. Cette concentration de pouvoir leur permet d’imposer des prix trop bas et de bénéficier de marges énormes, aux dépens des producteur·trices. Les coûts de production augmentent pour les agriculteur·trices, et la grande distribution ne répercute pas ces hausses sur ses prix d’achat. En revanche, elle augmente des prix en magasin. Or, la durabilité économique des domaines agricoles est une condition sine qua non pour un système agro-alimentaire durable!

La fixation des prix reste opaque. Les consommateur·trices ont besoin d’informations transparentes pour faire des choix éclairés. Il est vital que nos autorités interviennent pour en créant de la transparence tout au long de la chaîne de valeur. La campagne «Des prix équitables, maintenant!» vise à sensibiliser les acteurs politiques et le grand public aux mécanismes de formation des prix. Les manifestations et le matériel d’information de la campagne de sensibilisation se concentrent sur la filière du blé panifiable.

L’Association des petits paysans s’engage en faveur d’une agriculture robuste et diversifiée qui profite à toutes et tous, et qui prend en compte la chaîne de création de valeur. Cela concerne également des prix équitables. C’est pourquoi nous soutenons la campagne «Des prix équitables, maintenant!» d’Uniterre.

 

« Nous pouvons aussi vendre des carottes biscornues »

Les vagues de manifestations paysannes ont mis sur le devant de la scène la pression financière de nombreuses exploitations financières. Thomas Urech et Karin Mengelt, qui pratiquent chacun une agriculture…

Le commerce équitable repensé

Où va l’argent que nous dépensons pour les denrées alimentaires? Et quels acteurs reçoivent quelle part du gâteau? Si tout se passe comme d’habitude, c’est souvent le pouvoir de marché…

Mieux protéger l’anonymat en cas de dépôt de plainte

Au printemps 2021, le Surveillant des prix Stefan Meierhans a reçu une annonce que les prix de détail des aliments bio seraient abusifs. Il a alors lancé une enquête préliminaire…