5e Regio Challenge en collaboration avec les Parcs suisses

L’Association des petits paysans lance la cinquième édition suisse de la semaine d’action « Regio Challenge » du 18 au 24 septembre et sensibilise ainsi à une consommation écologique et régionale. En plus des divers événements et offres gastronomiques dans toute la Suisse, le Regio Challenge de cette année se déroulera pour la première fois en collaboration avec le Réseau des parcs suisses.

_

L’Association des petits paysans a lancé le Regio Challenge en Suisse en 2019. Depuis, cette semaine d’action en septembre est devenue un événement incontournable pour promouvoir une consommation régionale et durable. Les personnes qui participent au challenge essaient de ne manger et boire que ce qui a été produit à distance d’un tour à vélo (env. 30 km), si possible durant toute une semaine. Trois jokers sont possibles, comme du café ou des épices. L’idée : durant toute une semaine, repenser ses propres modèles de consommation et ouvrir ses yeux et son palais aux produits régionaux et de saison, selon la devise « Mangeons ce qui pousse au détour du chemin ! ». L’objectif : encourager l’échange direct entre les producteur·trices, transformateur·trices et consommateur·trices.

 

Programme diversifié et collaboration avec les Parcs suisses

Le Regio Challenge aura lieu cette année du 18 au 24 septembre 2023. Dans toute la Suisse, en plus des particuliers, plusieurs restaurants vont à nouveau relever le Regio Challenge et ainsi donner un signal pour plus de transparence et de durabilité dans l’alimentation hors du domicile. Pendant la semaine d’action, plusieurs événements passionnants sur le thème de l’alimentation durable sont organisés, comme la soirée « Regio-Znacht » (20.09.) dans le cadre des Journées bernoises du développement durable ou la table des hôtes du Jorat avec les produits locaux (24.09.).

La nouveauté 2023 est la collaboration avec le Réseau des parcs suisses. Sept parcs participent au Regio Challenge de cette année en organisant leurs propres événements et un travail de sensibilisation. Repenser les habitudes de consommation est une chance aussi pour les régions des parcs en attirant l’attention sur leurs propres produits – auprès des établissements de restauration, des hôtes, mais aussi des habitantes et habitants du parc eux-mêmes.

Actualités et articles sur ce thème

« Nous pouvons aussi vendre des carottes biscornues »

Les vagues de manifestations paysannes ont mis sur le devant de la scène la pression financière de nombreuses exploitations financières. Thomas Urech et Karin Mengelt, qui pratiquent chacun une agriculture…

Le commerce équitable repensé

Où va l’argent que nous dépensons pour les denrées alimentaires? Et quels acteurs reçoivent quelle part du gâteau? Si tout se passe comme d’habitude, c’est souvent le pouvoir de marché…

Mieux protéger l’anonymat en cas de dépôt de plainte

Au printemps 2021, le Surveillant des prix Stefan Meierhans a reçu une annonce que les prix de détail des aliments bio seraient abusifs. Il a alors lancé une enquête préliminaire…